Why M5 and Imam Dicko are not really reconciled - Jeune Afrique

0 27

Mahmoud Dicko à Bamako, en décembre 2017.

Mahmoud Dicko in Bamako, in December 2017 © Sebastien Rieussec / Hans Lucas / AFP

Le 31 mai, le porte-parole du M5-RFP a présenté ses excuses à Mahmoud Dicko. Une « initiative personnelle » selon de nombreux leaders du mouvement, qui s’en désolidarisent. Explications.


Depuis plusieurs mois, les relations étaient tendues entre les membres du M5-RFP et leur ancienne autorité morale, Mahmoud Dicko, accusé par certains d’avoir pris ses distances à leur égard, voire d’être personnellement responsable de leur mise à l’écart de la transition. Mais le 31 mai dernier, une délégation conduite par Jeamille Bittar, porte-parole du mouvement, est venue présenter des excuses au religieux devant les caméras.

Une démarche qui n’a pas été du goût de nombreux cadres du M5. Rapidement, des voix se sont élevées au sein même du mouvement pour se dissocier de cette démarche.

« Le comité stratégique n’a mandaté personne »

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1183249/politique/mali-pourquoi-le-m5-et-limam-dicko-ne-sont-pas-vraiment-reconcilies/

Leave a comment